dimanche 30 novembre 2014

A ne pas avoir de remparts on mets l'autre dans le rôle soit de bourreau soit de protecteur. Ni l'un ni l'autre ne sont des rôles agréables. La maison ne pourrait pas non plus éternellement protéger et cela lui donnait bien trop d'importance, tout comme aux hommes .Devenir son propre rempart, se remplir chaque jour de ce que nous sommes sans l'autre.








dimanche 16 novembre 2014



Ce dimanche matin de novembre, mon amie"chérie" comme elle dit aussi, exprime une colère. Ce fût une bombe d'amour. Le plus bel amour, c'est bien sur la vérité, non enrobée. Une vérité bienveillante.Pour Elle, pour les enfants, je m'empresse de noter ses mots sur mes murs. A chaque étage je marquerai ses mots pour ne jamais m'aveugler.Mes murs, c'est un peu une mère bienveillante qui me guide vers ce qui me fait grandir. Ce que je marque n'est jamais là pour décorer. Ce que je dessine n'est jamais là pour la beauté. C'est une colonne vertébrale. 


 Il y a tant d'amour pour l'autre juste quand on comprend ce qui débloque chez nous.
"perte d’identité dans l'amour qui s'installe"(2009). Un refrain dont je devrais changer la teneur.

dimanche 9 novembre 2014

Chantons toujours

Des chansons d'amour.


https://soundcloud.com/carolineinmoon/jouvre-ma-fen-tre

 https://soundcloud.com/carolineinmoon/je-tai-aim-tu-sais

https://soundcloud.com/carolineinmoon/deux-oiseaux-amoureux

https://soundcloud.com/carolineinmoon/je-te-d-die-lorage
"Les amants terribles"
Il n'y a rien eu de vraiment terrible. Nous apprenons toujours de nos expériences.Ce qui se répète nous appartient, c'est une lumière de plus sur ce qu'il faut comprendre pour arriver à une certaine paix. L'autre est celui qui nous aide sur notre chemin. Et si les démons se déchaînent, c'est que dans cette transe qui semble infernale, ils sentent qu'ils ne sont plus à la bonne place. Les démons sortent pour que l'on puisse vraiment aimer ceux qui nous entourent.

mercredi 5 novembre 2014

J'ai rarement fait de compromis dans mon travail, quitte à être dans la précarité et avoir moins de public. Par contre dans ma vie personnelle, j'ai passé mon temps à faire ces compromis, à me perdre dans les autres pour ne pas perdre leur amour. Mon travail, aujourd’hui, me montre le chemin à suivre. Ce que nous exprimons ce n'est pas juste ce que nous sommes mais aussi ce que nous pouvons être. C'est pour cela qu'il est important pour moi de rester intègre au moins dans ce domaine car cela me guide vers ce que je dois devenir.


mardi 23 septembre 2014

Je ne tisse donc plus de cheveux, je ne marque plus de choses conte la volonté de l'autre mais je n'arrive pas à désunir nos poupées. Elles s'unissent et attendent que le temps passe à mes côtés. Si je les sépare tout s'écroule autour de moi. Encore un pas à faire pour nous libérer, me libérer,ainsi que les poupées. Leurs sexes sont collés, elles se regardent.....
Dessins de Eric Demelis

jeudi 18 septembre 2014

J'ai eu de 2011 à 2014 un projet musical: le Duo des falaises. Le projet a du s’arrêter. Je ne suis pas musicienne. Je n'ai aucune connaissance dans ce domaine, quelques notes de mélodica, un peu d'harmonica. Mais moins je sais plus je prends du plaisir à trouver des solutions pour m'exprimer malgré tout. et j'avais vraiment envie de continuer à explorer la musique. C'est aussi pour cela que j'ai choisi la couture comme moyen d'expression. J'ai eu un zéro dans cette matière à l'école. En musique le professeur désespérait de m'apprendre quelques notes. Je cherche avant tout le plaisir du jeu et de la découverte. Si je n'avais plus ce sentiment d'amour je crois que je ne pourrais plus expérimenter.
https://soundcloud.com/carolineinmoon/deux-oiseaux-amoureux
https://soundcloud.com/carolineinmoon/coupable
https://soundcloud.com/carolineinmoon/je-taime2
https://soundcloud.com/carolineinmoon/le-lepreux
https://soundcloud.com/carolineinmoon/amour-matin-2
https://soundcloud.com/carolineinmoon/la-lune-et-le-soleil
https://soundcloud.com/carolineinmoon/le-lepreux


lundi 15 septembre 2014

lundi 1 septembre 2014

Le plaisir
 On pense souvent au plaisir sexuel, et c'est plutôt bon d'y penser. Mais il y a tant de plaisirs avant, des choses simples qui justement vont accroître  nos sens. toucher l'herbe, regarder le paysage, manger, être avec des amis, être seul aussi. Plus le plaisir entre dans notre vie, plus les jeux amoureux prennent une tournure qui mène à un ressenti intense.



L'anarchie de l'amour, 
y croire toujours.
Ne pas penser qu'il est là pour combler,
lourde tache pour l'être aimé,
impossible à réaliser.
Apprendre à aimer,
 à respecter l'autre dans son besoin d'intimité.
 Et la sexualité, reflet de notre cœur?
parfois aussi de nos peurs.
 A ne surtout pas faire à contre cœur.
Je pense à toi, tu es là, sur mes murs,
nous nous manquons, 
nous apprenons.
La chambre murmure ton nom.





dimanche 31 août 2014

Quelques détails de la chambre. Certaines poupées font l'amour, d'autres pensent à l'être aimé, les murs parlent de sexualité, de pensées érotiques. D'autres poupées partagent et soignent leurs blessures.










samedi 30 août 2014

Je ne sais pas qui je suis sans la maison. j'ai parfois la sensation d'être incrustée dans les murs ou que les murs sont incrustés en moi.


vendredi 29 août 2014

Nous devenons parents à notre tour. Certaines choses se ressemblent, se mélangent mais pas tout. Le parc était la promenade quotidienne. Elle courait avec les autres enfants déterminée. Il m'arrive de vouloir retourner dans ce passé, juste pour l'embrasser.

lundi 25 août 2014

j'ai coupé mes cheveux ce matin. Pour la première fois  en 17 ans, je les ai mis à la poubelle avec un pincement au cœur. J'ai été tentée de les récupérer pour les faire vivre dans mes tapisseries et poupées. M'en débarrasser c'est accepter que je peux mourir, que l'amour peut mourir, que tout a une fin.